loiseleur et 12 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur
 Sujet :

La liaison equipotentielle, de quelques questions.

 
n°22326
swann
profil
Avatar
Posté le 06-05-2020 à 10:46:52  answer
 

Hello à tous,
 
Je me demandais quelle section de cable utiliser pour faire la liaison equipotentielle entre les cadres des panneaux solaires, le MPPT, le multiplus et le chassis. Le MPPT relit les batteries avec du 35mm², dois-je utiliser ce même diamètre, ou un petit 6mm² serait suffisant ?
 
Pour relier mes panneaux, puis-je directement les relier à la tôle du toit plutôt que de tout ramener à un point unique ?
 
Pour connecter le chassis, je pensais ponser un tube accessible et y souder à l'étain entre 7 et 10 cm de mon cable, puis peinture par dessus. C'est une bonne façon de faire ?
 
Merci pour vos lumières !
Swann

n°22327
Offtaps
profil
Avatar
Posté le 06-05-2020 à 12:08:21  answer
 

Salut,
 
6mm² c'est très bien.
 
Il vaut mieux faire descendre le câble jusqu'au reste de l'installation.
 
Une cosse M8 avec rondelle éventail fait très bien l'affaire mais il faut un trou :o . (Dans l'ordre : tube/tôle, rondelle éventail, cosse, rondelle plate, rondelle grower, écrou)

n°22328
Offtaps
profil
Avatar
Posté le 06-05-2020 à 12:16:31  answer
 

Et pour être au top ; attention aux boucles induites :
 
http://forum.tousencar.com/mesimages/5833/Boucle polarites.png
 
http://forum.tousencar.com/mesimages/5833/Boucle polarite-masse.png
 
http://forum.tousencar.com/mesimages/5833/Boucle mini - OK.png

n°22329
swann
profil
Avatar
Posté le 06-05-2020 à 16:06:04  answer
 

Super, merci Offtaps.
Je vais suivre ta recommandation pour la liaison avec le chassis.
 
Par contre, j'ai pas compris les boucle induites, peux-tu développer ?....

n°22331
Offtaps
profil
Avatar
Posté le 06-05-2020 à 17:03:09  answer
 

Plutôt qu'un long discours approximatif, voici un copié coller  :whistle:  
 

Citation :

Le champ magnétique dû à la foudre génère dans les boucles des surtensions
proportionnelles à l'intensité du coup de foudre, à la surface et à la position de la
boucle et à l'inverse de la distance au point d'impact.
Pour limiter ces surtensions dans les installations photovoltaïques, des dispositions
de mise en œuvre du câblage doivent être prises car deux types de boucle
d'induction peuvent apparaître :
 
1- Boucle induite par les conducteurs actifs :
Les générateurs PV sont généralement constitués d'une connexion série de
plusieurs modules photovoltaïques. Dans le cas d'un coup de foudre, une tension est
créée entre la ligne positive et la ligne négative du système. Dans les cas les plus
défavorables une tension induite se crée sur chaque module qui vient s'ajouter à la
tension dans la boucle constituée par l’ensemble des modules. Cette tension induite
est transmise directement à l'entrée courant continu des équipements électriques et
peut occasionner leur destruction.
 
En conséquence, lorsque l'on câble des modules, il faut faire attention de ne pas
faire de grande boucle, en plaçant par exemple les conducteurs de polarité positive
et négative ensembles et parallèles, ainsi la surface de boucle reste la plus petite
possible.
 
2- Boucle induite par les conducteurs actifs et le conducteur de masse
Une autre boucle peut se former entre les conducteurs actifs du circuit continu et le
conducteur d’interconnexion des masses si ceux-ci ne sont pas joints lors du
cheminement des câbles vers les équipements électriques (voir Figure 22). Cette
surtension peut provoquer un claquage destructif des équipements électriques ou
des modules photovoltaïques.
 
En conséquence, on veillera à ce que les câbles de liaison entre le champ
photovoltaïque et les équipements électriques soient plaqués sur toute leur longueur
contre le câble de masse.


 
Source : http://projet.solaire.drome.free.f [...] taique.pdf


Aller à :
Ajouter une réponse